Taillefer (2857m)

19 février 2017, Taillefer, France

 

Itinéraire : par le Pas de la Mine

Configuration : boucle

Départ : route du Poursollet

Orientation principale : nord-est

Cotation descente : 3.2

Exposition : 1

Conditions rencontrées : bonnes

Dénivelé positif : 1400 mètres

Compagnons :

  • Xavier Lottin

  • Francis Vielet

 

 

 

 

Présentation du sommet

 

 

Le Taillefer est le point culminant du massif éponyme, trônant au sud-est de Grenoble dans le département de l'Isère. La cime est séparée des chaines de Belledonne et des Grandes Rousses par vallée de la Romanche. Une statue de Saint Éloi, patron des forgerons, a été installée à son sommet en 1998. Les 110 kilogrammes de l'édifice, fabriqués à partir d'anciens blindages de chars, ont été portés à tour de rôle par quatre militaires. La montagne offre beaucoup d'itinéraires faisables à pied comme à skis. 

 

La voie normale, passant par le Pas de la Mine, est propice au ski de randonnée. Elle peut facilement s'enchainer par la traversée de l'arête du Brouffier, esthétique et peu exposée qui se conclut au Petit Taillefer. Il ne suffit plus que de descendre au col du Grand Van puis de remonter au véritable Taillefer. Ayant gravi le Roignais dans le Beaufortain la veille et ayant dormi chez Xavier à Saint-Hilaire-du-Touvet, nous décidons de partir dans ce coin des Alpes que je ne connais pas.

 

 

 

Galerie

Récit de l'ascension

 

 

Nous retrouvons Francis, ami de Xavier à Saint-Hilaire-du-Touvet, tôt dans la matinée. Le départ est donné sur la route du Poursollet, déneigée et praticable en voiture jusqu'à 1450 mètres d'altitude. Les premiers mètres de dénivelé s'effectuent sur cette route elle-même, zigzaguant entre de nombreux sapins. Quelques dizaines de minutes plus tard, nous entrons dans la large Côte des Salières, grande pente à remonter. Les conversions s'enchainent pendant que le paysage se dévoile petit à petit. L'esthétique Grand Serre se dresse derrière nous, pendant que le Vercors et le Dévoluy découpent l'horizon. 

Le soleil, de nouveau au rendez-vous, nous réchauffent quelque peu. Désormais, nous traversons la Crête de Brouffier, tout en nous dirigeant plein est sur un terrain relativement plat. Nous optons ensuite pour le sud, afin de rejoindre le Pas de la Mine, mur neigeux à gravir. Une fois l'obstacle passé, skis sur le dos et crampons aux pieds, nous repartons au nord-est en direction de l'arête du Brouffier. La progression est très belle, nous sommes sur un fil neigeux jamais très étroit. À bon rythme, nous rejoignons la Croix du Sergent Pinelli, puis le Petit Taillefer, dominé par le Rocher du Culasson.

Une courte descente s'impose au col du Grand Van, avant de remonter la pente nord-ouest du Taillefer skis aux pieds. Encore quelques conversions et nous déchaussons pour franchir l'ultime obstacle de cette ascension, une courte arête finale.

Le sommet est atteint, en trois heures et quinze minutes. La statue du Saint Éloi trône sur le point culminant, entourée à 360 degrés par les magnifiques cimes de l'Isère et de Savoie principalement. Au sud, le Dévoluy avec l'Obiou surgissent alors qu'à l'est, les silhouettes reconnaissables de la Meije et des Aiguilles d'Arves s'imposent. Le vent qui règne ici et le froid intense nous pousse à vite revenir sur nos pas.

Nous chaussons peu après l'arête sommitale. La face nord-ouest est descendue sans souci et nous gagnons le haut de la combe de l'Émay. Au niveau du lac éponyme, l'un de mes fixations s'arrache du ski et me fait tomber. En ayant perdu les quatre vis, je suis contraint à revenir à la voiture avec qu'un seul ski. Nous rejoignons le Pas de la Mine à pied par un court ressaut, puis je désescalade ce dernier avant de suivre tant bien que mal mes collègues sur un pied.

 

Le Taillefer est un magnifique belvédère, perché entre les Alpes du nord et les Alpes du sud. À ski, l'itinéraire se fait très bien, malgré quelques longueurs. 

Carte

N.B. Les légendes présentes dans les galeries désignent toujours les sommets les plus visibles, de gauche à droite.
Toutes les photos sont non retouchées et prises par Hugo Haasser ou ses amis, excepté celles de l'onglet "Projets".