Pointe d'Orny (3271m)

21 décembre 2015, Mont-Blanc, Suisse

 

Itinéraire : couloir du Glacier d'Arpette

Configuration : aller-retour

Départ : Champex

Orientation principale : nord

Cotation descente : 4.3

Exposition : 3

Conditions rencontrées : bonnes

Dénivelé positif : 1770 mètres

Compagnons :

  • Xavier Fœssel

  • Julie Navillod

 

 

 

 

Présentation du sommet

 

 

La Pointe d'Orny est une montagne entièrement située en Suisse, au nord-est du massif du Mont-Blanc. De par sa position géographique privilégiée, elle offre une vue panoramique sur le plateau glaciaire du Trient, ainsi que sur la majorité des cimes helvétiques. Son versant septentrional propose de nombreux itinéraires à ski de randonnée, plus ou moins raides. Une centaine de mètres en aval du point culminant, au sud, se trouve la cabane du Trient qui est gardée au printemps et en été.

 

Le couloir nord du glacier d'Arpette représente aujourd'hui un classique en termes de ski de pente raide. D'une approche relativement longue, il offre cependant 500 mètres inclinés entre 38 et 48 degrés. Ayant des conditions très sèches à cette époque de l'année, ce secteur est resté a priori correct. Je propose donc à mes amis Julie et Xavier de m'accompagner, afin de chercher un peu de neige en altitude.

 

 

 

Galerie

Récit de l'ascension

 

 

Après une nuit passée chez Xavier à Argentière, nous arrivons à Champex vers huit heures du matin. Skis aux pieds, nous prenons tout d'abord de la hauteur sur une piste de ski, avant d'opter pour un chemin plus discret sur sa droite. Nous passons à proximité du restaurant du Relai d'Arpette, avant de s'enfoncer dans le val éponyme, long et plat.

 

Au pied du couloir du glacier d'Arpette, nous fixons les skis aux sacs puis prenons de l'altitude à pied. Le couloir principal, haut d'environ 400 mètres, n'est pas de tout repos à gravir. Cependant, des marches sont présentes sur l'itinéraire, facilitant grandement la progression dans la neige fraiche. 

 

Les excellentes conditions nous permettent de traverser facilement pour rejoindre la branche de droite du couloir, raide et exposée. Cette dernière finit à environ 50 degrés et débouche à un col. Nous y laissons les skis et les sacs puis entamons l'ultime montée vers le sommet principal.

 

Nous y sommes enfin, à 3271 mètres d'altitude ! À l'ouest; le glacier du Trient, les aiguilles du Tour, du Chardonnet et les Dorées composent le paysage. Le Grand Combin, au sud-est, dominent tout un secteur alors que les hautes montagnes suisses découpent l'horizon au loin. Les températures agréables et le vent quasi inexistant nous pousseraient à rester longtemps en ces lieux.

 

Revenus au col, nous chaussons les skis puis commençons à descendre la branche droite du couloir. L'attention doit être au rendez-vous car l'exposition de l'endroit ne permettrait aucune chute. Heureusement, la neige y est excellente. Le couloir principal, rejoint rapidement, est lui aussi agréable à skier ! Nous nous faisons cependant très légers dans le val d'Arpette, faiblement enneigé et parsemé de rochers.

 

Cette Pointe d'Orny est un must en ski de pente raide. L'itinéraire emprunté est très esthétique et la vue du sommet récompense tous les efforts fournis à la montée. Il s'agit également d'un coin relativement sauvage du massif du Mont-Blanc.

 

 

 

Carte

N.B. Les légendes présentes dans les galeries désignent toujours les sommets les plus visibles, de gauche à droite.
Toutes les photos sont non retouchées et prises par Hugo Haasser ou ses amis, excepté celles de l'onglet "Projets".