Pointe de Vouasson (3489m)

09 mars 2014, Alpes pennines, Suisse

 

Itinéraire : voie normale

Configuration : aller-retour

Départ : la Gouille

Orientation principale : sud-est

Cotation descente : 2.2

Exposition : 1

Conditions rencontrées : mauvaises

Dénivelé positif : 1690 mètres

Compagnon : Mylène Deffrennes

 

 

 

 

 

Présentation du sommet

 

 

La Pointe de Vouasson est un sommet glaciaire, appartenant au massif des Alpes pennines. D'une altitude de 3489 mètres, il est dressé entre le val d'Hérémence à l'ouest et le val d'Arolla à l'est. La cime est dominée par les Aiguilles Rouges d'Arolla au sud, montagnes rocheuses emblématiques du coin. Grâce à ses grandes pentes douces et homogènes, la Pointe de Vouasson constitue un terrain d'entrainement idéal pour la peau de phoque.

 

Sa voie normale est un magnifique itinéraire, devenu classique en termes de ski de randonnée. D'un dénivelé relativement important, il est possible de passer une nuit à la cabane des Aiguilles Rouges et ainsi, couper l'ascension en deux. À cause des grosses chaleurs annoncées en après-midi et de l'exposition sud-est, je propose à Mylène de m'accompagner et de partir très tôt, afin de minimiser les risques d'avalanche.

 

 

 

Galerie

Récit de l'ascension

 

 

Nous arrivons au hameau de la Gouille vers six heures du matin. Skis aux pieds, nous remontons premièrement un petit vallon, sous les arbres. À l'altitude 1920, il est nécessaire de bifurquer à droite, en direction du lac Bleu. Une fois atteint, la vue se dégage significativement. Le Mont Collon et le Pigne d'Arolla, situés sur notre gauche, nous dominent. Derrière nous, c'est la silhouette impressionnante de l'Aiguille de la Tsa qui surgit !

 

En aval de la cabane des Aiguilles Rouges, vers 2500 mètres d'altitude, le soleil fait enfin son apparition. Le Weisshorn et la Dent Blanche sont désormais visibles à l'est, derrière nous. Une fois la bâtisse rejointe, la prochaine étape de la matinée est de gagner un col perché à 3300 mètres, séparant le glacier supérieure des Aiguilles Rouges du glacier de Vouasson. Les températures montent en flèche. 

 

Le col atteint, l'objectif commun est enfin visible. Il ne suffit plus qu'à remonter une ultime pente de neige, en restant sur la trace de montée plus que bonne. Les skis sont laissés juste sous le proprement dit. Les lieux sont surpeuplés, il est obligatoire d'attendre son tour pour pouvoir toucher la croix sommitale.

 

Une fois en haut, la vue y est splendide ! Toutes les plus hautes cimes des Alpes découpent l'horizon; Weisshorn, Dent Banche, Cervin, Grand Combin et celles du massif du Mont-Blanc pour les plus notables ! Plus proches au sud, les Aiguilles Rouge d'Arolla nous dominent encore.

 

Skis réglés en position de descente, nous nous élançons pour revenir à la civilisation. La neige est malheureusement croûtée et trafolée. Cependant, les paysages grandioses font vite oublier ces conditions nivologiques médiocres.

 

La Pointe de Vouasson constitue une course idéale pour en prendre plein la vue. Elle est néanmoins à déconseiller pour les personnes cherchant la solitude en montagne...

Carte

N.B. Les légendes présentes dans les galeries désignent toujours les sommets les plus visibles, de gauche à droite.
Toutes les photos sont non retouchées et prises par Hugo Haasser ou ses amis, excepté celles de l'onglet "Projets".