Petit Combin (3663m)

03 avril 2017, Alpes pennines, Suisse

 

Itinéraire : couloir sud-ouest

Configuration : aller-retour

Départ : Liddes

Orientation principale : sud-ouest

Cotation descente : 4.2

Exposition : 2

Conditions rencontrées : bonnes

Dénivelé positif : 2170 mètres

Compagnons :

  • Stéphane Mégevand

  • Quentin Michaud

  • Raphaël Salomon

Présentation du sommet

 

 

Le Petit Combin est un sommet appartenant au Alpes pennines, en territoire helvétique. Trônant entre le val d'Entremont à l'ouest et le val de Bagnes à l'est, il fait face à l'imposant Grand Combin, dominant tout un secteur de part son altitude. Notre montagne est connue pour être une dépose privilégiée d'héliski. En effet, elle offre de longues pentes douces et homogènes sur le glacier de Boveire, propices aux sports de glisse en hiver et au printemps.

Le couloir sud-ouest du Petit Combin est une magnifique ligne dominant le glacier cité précédemment. Cette dernière est inclinée à 40 degrés environ, sur plus de 500 mètres de haut. Je propose à Stéphane et Quentin de m'accompagner ainsi qu'à Raphaël, contacté récemment sur Internet pour sortir en altitude. Le rendez-vous est annoncé tôt pour ce couloir, le dénivelé et la distance à parcourir étant relativement conséquents.

 

 

 

Galerie

Récit de l'ascension

 

 

Je retrouve Raphaël et Stéphane chez moi à Thonon-les-Bains, vers cinq heures du matin. Nous co-voiturons jusqu'au Relai du Grand-Saint-Bernard, où nous récupérons Quentin. Sur les hauteurs de Liddes, dans le val d'Entremont, le départ est donné peu après sept heures. La première section de la course, totalement absente de neige, nous contraint à devoir porter les skis sur environ 350 mètres de dénivelé.

En suivant l'unique ligne de téléski du secteur, nous optons ensuite pour une route d'alpage. Les cimes nous faisant face prennent leurs couleurs matinales, dont l'esthétique Catogne. Arrivés au Creux du Mâ, vers 2000 mètres, la neige fait son apparition et nous permet de chausser. Sacs allégés, la deuxième étape de cette longue matinée consiste à traverser le vallon accueillant le torrent d'Allèves. Les températures sont glaciales et les courtes pauses pour se ravitailler ne sont pas des plus agréables.

Le glacier de Boveire est gagné peu de temps après. La trace de montée est bonne et mène naturellement au pied du couloir sud-ouest. Skis sur le sacs et crampons aux pieds, 500 mètres inclinés à 40 degrés environ nous attendent. La progression est efficace et est grandement facilitée grâce aux traces formées par les anciens passages. En haut du couloir, nous rejoignons enfin le soleil. Une petite corniche doit être franchie pour sortir de l'immense toboggan neigeux.

Une halte s'impose à cet instant. D'ici, le sommet du Petit Combin est à portée de main. Nous enlevons les crampons et remettons les skis aux pieds, afin de terminer cette longue ascension en peaux de phoque. Cependant, les derniers mètres s'avèrent douloureux avec le dénivelé réalisé et l'altitude qui commence à se faire sentir.

Au sommet, la vue est tout bonnement sublime ! Le versant nord du Grand Combin, parsemé d'immenses séracs, nous fait face et me donne des idées de projets pour la suite. Quelques photos plus tard et nous voici déjà prêts pour entamer la longue descente qui nous attend.

Skis aux pieds, nous descendons du sommet puis gagnons le haut du couloir. Nous skions prudemment à tour de rôle pour éviter de déclencher d'éventuelles coulées. La neige se fait bonne voire excellente par endroit. Revenus sur le glacier et dans le vallon du torrent d'Allèves, une neige poudreuse est présente. Au Creux du Mâ, nous déjeunons avant de revenir à la voiture, à pied.

Le couloir sud-ouest du Petit Combin est un itinéraire somptueux. D'une approche relativement longue, il offre cependant une ligne magnifique, aboutissant à un plateau glaciaire offrant une vue panoramique à couper le souffle.

Carte

N.B. Les légendes présentes dans les galeries désignent toujours les sommets les plus visibles, de gauche à droite.
Toutes les photos sont non retouchées et prises par Hugo Haasser ou ses amis, excepté celles de l'onglet "Projets".