Mont Granier (1933m)

09 mars 2016, Chartreuse, France

 

Itinéraire : par les barres de Tencovaz

Configuration : aller-retour

Départ : Tencovaz

Orientation principale : ouest

Cotation descente : 4.2

Exposition : 3

Conditions rencontrées : excellentes

Dénivelé positif : 930 mètres

Compagnon : Quentin Butin

 

 

 

 

 

Présentation du sommet

 

 

Le Mont Granier est une cime perchée à l'extrémité septentrionale du massif de la Chartreuse. Depuis son sommet, elle offre une vue panoramique sur la plaine du Grésivaudan, la combe de Savoie, le massif de Belledonne mais aussi sur le lac du Bourget qu'elle domine de 1700 mètres. Dans la nuit du 8 au 9 janvier 2016, un pan de sa face ouest de 200 mètres de haut sur 20 mètres de large s'effondre, s'arrêtant seulement à 300 mètres en amont des premières habitations. 

 

L'itinéraire passant par les barres de Tencovaz est réputé pour sa beauté. Ce dernier est court mais offre cependant une pente notable et une ambiance féérique. Lorsque l'enneigement est faible, l'itinéraire devient technique et est entrecoupé de petites barres rocheuses à franchir. Ayant un enneigement exceptionnel, je propose à Quentin d'aller skier cette voie afin de profiter au maximum des merveilleuses conditions nivologiques du moment.

 

 

 

Galerie

Récit de l'ascension

 

 

Arrivés au hameau de Tencovaz, le froid est glacial et les températures nous poussent à nous dépêcher pour partir. Légèrement en amont, nous rejoignons une trace de montée, traversant un sous-bois en direction du sud-est. La deuxième étape de la matinée consiste à remonter sous un téléski de la station du Granier, avant de gagner la forêt dense qui entoure la montagne.

 

Le chemin est raide et suite à de nombreuses conversions, nous débouchons sur l'alpage dominé par les barres rocheuses de la face ouest. Le paysage est magique et il est désormais nécessaire de traverser sur notre droite, afin de rejoindre un goulet se dessinant entre les falaises. Certains endroits sont exposés et avant de sortir sur le plateau sommital de la cime, nous sommes contraints à déchausser pour franchir une pente inclinée à 50 degrés.

 

Une fois escaladée, la vue se dégage totalement. Les massifs des Aravis, du Mont-Blanc, des Bauges, de Belledonne et de la Chartreuse composent l'horizon à 360 degrés. D'ici, il ne suffit plus que de gagner le véritable point culminant, petite proéminence rocheuse qui se dessine plus au nord par un faux-plat.

 

Au sommet, je n'hésite pas à immortaliser le paysage. Quelques photos plus tard et nous revenons aux barres de Tencovaz. Les conditions sont excellentes mais nous devons restés prudents sur le haut, l'exposition est non négligeable à certains endroits. Après avoir serpenté les nombreux obstacles rocheux, nous regagnons les alpages où les virages s'enchainent et ce, même dans la forêt !

 

Cet itinéraire est, par fort enneigement, de toute beauté. Cependant, si la neige se fait rare, la partie supérieure des barres de Tencovaz peuvent vite devenir problématiques.

Carte

N.B. Les légendes présentes dans les galeries désignent toujours les sommets les plus visibles, de gauche à droite.
Toutes les photos sont non retouchées et prises par Hugo Haasser ou ses amis, excepté celles de l'onglet "Projets".