Grand Veymont (2341m)

07 mars 2014, Vercors, France

 

Itinéraire : versant nord-est & Agnellerie

Configuration : boucle

Départ : Gresse-en-Vercors

Orientation : nord-est

Cotation descente : 4.2

Exposition : 2

Conditions rencontrées : bonnes

Dénivelé positif : 1100 mètres

Compagnons :

  • Xavier Lottin

  • Guillaume Sturni

 

 

 

 

Présentation du sommet

 

 

Le Grand Veymont constitue le point culminant du Vercors. Situé dans le parc régional éponyme, il s'étend du Pas de la Ville au nord jusqu'au Pas des Chattons au sud. Ce dernier domine de près le célèbre Mont Aiguille, trônant plus au sud-est. Notre cime fut victime de deux drames notables. Le 23 juillet 1944, cinq résistants furent tués et le 10 février 2007, un avion de tourisme disparut dans une tempête de neige faisant trois morts.

 

Son versant nord-est, représentant sa voie normale, est réputée pour être une magnifique ascension été comme hiver. Deux mois auparavant, je m'étais arrêté au Pas de la Ville, stoppé par le mauvais temps. Travaillant actuellement chez Rossignol, j'ai obtenu ma matinée pour profiter d'un créneau météo favorable. Je propose à deux amis grenoblois, Xavier et Guillaume, de partager cette sortie à ski de randonnée.

 

 

 

Galerie

Récit de l'ascension

 

 

C'est à Grenoble que je retrouve mes deux compères, tôt dans la matinée. En co-voiturage, nous traversons l'esthétique village de Gresse-en-Vercors pour aller se garer à la Ville. Dès le point de départ, nous sommes témoins de la beauté des lieux. Les falaises orientales du Grand Veymont trônent d'ores et déjà devant nous.

 

Nous passons premièrement par un champ enneigé puis gagnons de la hauteur sur le chemin des Côtilles, en forêt. C'est en amont de la partie boisée que nous rejoignons le soleil. Sur ces alpages enneigés, l'ambiance devient magique ! En effet, le versant oriental abrupt du Grand Veymont droit devant, la silhouette du Mont Aiguille à l'est et les sommets indénombrables derrière nous ne peuvent que combler tout amoureux de la montagne !

 

Le Pas de la Ville, dominé par une corniche de neige volumineuse, est atteint suite à de nombreuses conversions. D'ici, il est nécessaire de fixer les skis aux sacs et de partir plein sud. En effet, la facette nord se présente comme le passage clef de la course et offre une pente raide à gravir. En amont, nous remettons les skis aux pieds puis traversons une section plate. La vue sur  le Grand Veymont y est absolument somptueuse ! Désormais, il faut se munir de patience pour remonter le long plateau sommital, jusqu'au point culminant du Vercors.

 

Les 2341 mètres sont sous nos pieds ! La barrière orientale du Vercors, derrière nous, rend les lieux particulièrement photogéniques. Plus à l'est, les massifs des Grandes Rousses et des Écrins découpent l'horizon. Parmi les innombrables cimes, je reconnais la silhouette imposante et élancée des Aiguilles d'Arves.

 

Après avoir contemplé le panorama, nous entamons la descente du long plateau, plate et sans intérêt majeur. Au dessus du Pas de la Ville, nous optons pour descendre de l'Agnellerie. En versant est, la neige est très bonne à skier. La pente est raide mais il est très plaisant d'y faire des virages ! À l'approche des sous-bois, la neige devient croutée.

 

Le Grand Veymont mérite grandement sa réputation, il s'agit bel et bien d'un sommet magnifique ! À ski de randonnée, le versant nord-est est un itinéraire très intéressant, sur le plan esthétique et technique.

Carte

N.B. Les légendes présentes dans les galeries désignent toujours les sommets les plus visibles, de gauche à droite.
Toutes les photos sont non retouchées et prises par Hugo Haasser ou ses amis, excepté celles de l'onglet "Projets".