Agung (3142m)

21 juin 2013, Bali, Indonésie

 

 

 

Itinéraire : face sud

Configuration : aller-retour

Départ : Pura Pasar

Orientation principale : sud

Cotation randonnée : T3

Conditions rencontrées : bonnes

Dénivelé positif : 1350 mètres

Compagnon : Manon Aubert

 

 

 

 

 

Présentation du sommet

 

 

L’Agung est un sommet d’Indonésie, constituant le point culminant de Bali. Situé à l'est de l'île, il s'agit d'un volcan sacré pour les locaux, lui vouant un culte important. Les rares randonneurs du coin s'orientent plutôt vers le Mont Batur, moins haut et plus accessible. Éteint depuis peu, la dernière éruption du Agung date de 1964 et a fait plus de 2000 morts Cette dernière est mise en scène dans la bande dessinée Le matin du monde de Roger Leloup.

 

 

Son ascension n'est qu'une histoire de randonnée. Cependant, il est conseillé d'avoir un guide local pour gravir le sommet, où l'orientation peut s'avérer délicate. Deux chemins classiques mènent en haut de la cime, dont celui qui emprunte le versant sud. Étant trois jours en Indonésie avec Manon, nous décidons d'aller gravir le toit de Bali. Nous sommes également désireux d'y admirer un lever de soleil depuis le point culminant.

 

 

 

Galerie

Récit de l'ascension

 

Le réveil sonne à l'hôtel, il n'est que 23 heures ! En sortant de notre logement à Ubud, j'aperçois d'ores et déjà notre chauffeur, chargé de nous emmener au point de départ de la course. Une heure de voiture est nécessaire pour rejoindre le pied de la montagne sacrée, l'objectif du jour.

 

À l'arrivée, à 1560 mètres d’altitude, nous découvrons une petite bâtisse où se trouve notre guide local. La communication avec ce dernier est quasiment impossible car je constate d’entrée de jeu qu’il ne parle pas un mot d’anglais. Quant à notre conducteur, il attendra sur le parking jusqu'à notre retour. Contrairement à Manon, je n'ai malheureusement pas amené ma lampe frontale. Le professionnel lui, a une lampe torche pour s'éclairer. Je me positionnerai donc entre mes deux collègues afin d'avoir une idée où je pose les pieds.

 

Le guide nous fait signe de commencer l’ascension. Après avoir rejoint le grand temple de Pura Pasar Agung par 250 marches, nous contournons le magnifique édifice sur sa gauche. En rejoignant la forêt, il se met à pleuvoir des trombes d’eau. La pluie, très violente, transforme le sentier de randonnée en un torrent de boue ! Je comprends du guide que l'on aura beau temps au sommet, cela est monnaie courante ici. La tempête se calme rapidement.

 

Quelques touristes, ayant préféré aller en montagne que sur les plages réputées de Bali, ont allumé un feu pour se sécher en amont. Nous profitons de cette magnifique occasion pour nous réchauffer quelque peu. En avance sur l’horaire, nous n'avons aucune crainte à nous faire. De plus, attendre au sommet trempés serait sûrement encore plus désagréable.

 

Il est quatre heures et demi du matin lorsque nous nous remettons en marche. J'observe au loin les nombreuses lumières au dessus de la ville de Denpasar, la sensation de hauteur se fait déjà sentir ! Sortis de la forêt, notre petite troupe prend du dénivelé au beau milieu de magnifiques roches volcaniques. Une escalade facile permet de rejoindre le haut de notre itinéraire, matérialisé par de petites statues de prières dorées.

 

Je suis déçu lorsque j'apprends qu'il ne s'agit pas du véritable point culminant, mais d'une antécime située au bord du cratère. Effectivement, le point culminant se rejoint par l'autre chemin partant de Besakih, que nous aurions emprunté si nous l’avions su avant. Tant pis, le lever de soleil s'annonce tout de même prometteur ! Lorsque l'aurore point le bout de son nez, nous jouissons d'une vue aérienne sur l'ensemble de l'île. Au loin, j'aperçois même l'île de Lombok avec le Rinjani, deuxième plus haut volcan d'Indonésie !

 

La descente, que nous entamons avec d'autres français est très agréable et esthétique. Il est toujours intéressant de découvrir un itinéraire durant la descente, lorsque l'ascension a été totalement nocturne. Des singes sauvages composent la faune locale et ajoute un brin de dépaysement !

 

Cette montagne a effectivement une vue imprenable du coin ! À conseiller pour les plus courageux qui se rendent à Bali, en quête d'aventure dans un monde balnéaire !

N.B. Les légendes présentes dans les galeries désignent toujours les sommets les plus visibles, de gauche à droite.
Toutes les photos sont non retouchées et prises par Hugo Haasser ou ses amis, excepté celles de l'onglet "Projets".